Sourire au top

Adieu les bagues

Médecine douce S'aimer

Comment l’acupuncture a éradiqué mes maux de tête

© F.Schmidt

On oublie parfois d’écouter son corps et quand cette machine bien huilée s’enraye  elle nous envoie des signaux que l’on peut ignorer. Je vous raconte comment Amel, praticienne de médecine traditionnelle chinoise à la Maison du Tui Na, a soulagé mes maux de tête et mes vertiges en seulement deux séances. 

Tout a commencé mi-juillet. Sans raison apparente, je suis prise d’une violente migraine qui m’oblige a passer une partie de la journée dans le noir. Rideaux fermés, lumière occultée, bouteille d’eau sur la table de nuit et silence absolu, … , le b.a.-ba d’une migraineuse chronique. Attendre, je sais qu’il faut attendre pour faire passer une migraine. Le lendemain matin, cette vilaine douleur a disparu et a laissé place à un mal de crâne léger et continu.

Je vais travailler, pars 15 jours en vacances et reviens au bureau. Mais ce mal de crâne ne me quitte toujours pas. Cerise sur le gâteau ? J’ai des vertiges. Je me sens attirée par le sol. Toute la journée, j’ai la désagréable sensation d’être soûle et un voile brumeux s’est déposé sur tout le haut de ma tête et floute mes yeux. Ma nuque est raide et j’ai de plus en plus de mal à rester concentrée. Je ne me sens bien qu’une fois allongée

Après 3 mois dans cet état, je suis de plus en plus inquiète et démunie face à ces symptômes qui perdurent. Je décide d’aller voir un ophtalmo. J’ai entendu dire que les problèmes aux yeux pouvaient être la cause de beaucoup de maux dont notamment les miens. L’examen s’avère un peu trop concluant : je n’ai aucun problème de vu à mon grand désarroi.

Apprendre à faire confiance aux professionnels

On dit que le hasard n’existe pas et voici une exception qui confirme la règle. On me propose de tester les bienfaits d’un massage traditionnel chinois à la Maison du Tui Na où je fais la connaissance d’Anthony Besquent, créateur du salon. Après un massage très efficace et libérateur des tensions musculaires, je me sens bien. Mais mon mal de crâne m’empêche toujours de profiter pleinement de cet état de bien-être que je ressens dans le reste de mon corps. Après avoir expliqué en détail mon problème à Anthony Besquent, ce dernier m’oriente alors vers l’acupuncture. Je ne savais pas encore à quel point ses conseils allaient être précieux et comment il avait trouvé la cause de mon mal-être.

Rester assise toute la journée sur ma chaise de bureau, concentrée devant un ordinateur créeraient des tensions au niveau de mon dos, mes épaules et ma nuque et provoqueraient sûrement ces douleurs à la tête, cette sensation d’étau permanent.

Ecouter son corps pour se dépasser

Itinéraire en cours, tournez à droite, direction la Maison du Tui Na. Même si je suis inquiète à l’idée de passer une heure entière avec des aiguilles enfoncées sur ma peau, l’accueil y est toujours très chaleureux. On vous demande comment vous allez, on vous propose du thé, on prend soin de vous, on vous dorlote, on vous chouchoute. Quelques minutes après avoir passé le pas de la porte, je fais la connaissance d’Amel, praticienne de médecine traditionnelle chinoise.

Je la suis dans une petite salle où trône fièrement une table de massage. Les rideaux sont tirés. Elle m’invite à m’asseoir à côté d’elle et se met à me questionner longuement. Toutes mes habitudes de vie sont passées au peigne fin. L’entretien s’achève par l’inspection de ma langue. Surprenant.

Je me déshabille et m’allonge sur le ventre. Amel me rassure, me raconte le déroulement de la séance et tente de me montrer le matériel. N’ayant jamais eu d’atomes crochus avec les aiguilles, je décide plutôt de fermer les yeux et de lui faire confiance aveuglément. La jeune femme commence par piquer une aiguille dans mon dos. A ma grande surprise, je ne sens quasiment rien. Elle continue. Elle remonte et me pique dans le cou. La douleur (si on peut appeler ça une douleur) est très supportable. A peine le temps de sentir un tout petit picotement que l’on ne ressent déjà plus rien.

Quelques minutes plus tard, Amel me retire les aiguilles et me demande de me tourner. Me voilà face au plafond, piquée du haut de la tête jusqu’aux pieds. Elle me laisse dans ce costume de hérisson durant un bon quart d’heure. Je m’endors presque. De retour, elle m’enlève les aiguilles et s’assied à côté de ma tête. Je laisse ma tête entre ses mains et elle se met à la manipuler. A chacun de ses mouvements, je sers les dents. J’ai vraiment mal mais paradoxalement, je sens que ma douleur s’atténue.

Au moment de me relever, j’ai la tête qui tourne. Amel me laisse reprendre mes esprits et m’apporte un verre d’eau. Elle insiste et me donne rendez-vous la semaine suivante pour surveiller mon état. Une fois dehors, je souris bêtement, je suis heureuse : mes vertiges ne m’importunent plus et mon mal de crâne a presque disparu.

Retrouver pleinement conscience de son corps

Les jours qui suivent ne sont que douceur et joie. J’ai la sensation jouissive de redécouvrir les petits bonheurs simples, libérée de tous mes maux. Je peux de nouveau me concentrer sur mon travail, écouter les autres avec attention et marcher dans la rue sans me sentir dangereusement attirée par le sol. Après 3 mois de vie commune avec le mal de crâne, je me sens soulagée par cette rupture inopinée.

C’est donc legère et pleine d’énergie positive que je me rend, une semaine plus tard, à la Maison du Tui Na pour ma dernière séance d’acupuncture. Amel semble ravie de ces effets positifs que je lui décris. Et c’est repartie : des aiguilles sur le dos, des aiguilles sur le ventre, sur les pieds et un massage très douloureux des épaules et de la nuque pour évacuer les tensions musculaires. Elle me donne même quelques astuces pratiques et des exercices à faire tous les jours pour me soulager d’éventuels maux qui pourraient surgir. Et depuis tout s’enchaîne. Ma vie a repris son cours.

Je vais travailler, je sors, je dors, je retourne travailler… Je suis comme neuve. Je me sens infiniment bien. On ne se rend pas compte de la chance que l’on a quand on n’est victime d’aucun problème de santé. Après ces 3 longs mois à me battre contre la tempête qui sévissait dans ma tête, j’apprécie pleinement le calme qui s’y est installé et je savoure la pleine possession de mon corps. L’acupuncture m’a guéri ! Vous aussi, n’hésitez pas à pousser la porte de la Maison du Tui Na si vous souffrez de maux en tous genres sans trouver de solutions.

Un immense merci à Amel, praticienne et « magicienne », qui a éradiqué mes vertiges et mon mal de crâne. Merci pour votre douceur et votre savoir-faire. Merci également à Anthony Besquent pour son attention et sa gentillesse. Rien n’aurait été possible sans vous.

La Maison du Tui Na  
Paris 3e Le marais 
13 rue St Gilles 75003 Paris

métro Chemin vert (ligne 8) ou Bastille (ligne 1)
01 42 77 70 38

Cvm

Vous aimerez aussi

1 Comment

  • Reply Purifier son corps avec le massage détox à l’asiatique | Ça va merci

    […] s’appelle la Maison du Tui Na où nous avons découvert le massage traditionnel chinois et l’acupuncture qui a éradiqué nos migraines. Alors, c’est avec une joie certaine que nous nous sommes de […]

    11 mars 2015 at 08:02
  • Vos mots doux